Je vis ma grossesse avec la sophrologie

La sophrologie en France s’est développée tout d’abord grâce à l’application à la maternité et au sport. La préparation  sophrologique à l’accouchement a commencé dans les années 80/85. Tout d’abord confidentielle, elle s’est, par sa capacité à aller plus loin que les méthodes classiques de respiration, sa simplicité de mise en œuvre et son efficacité au niveau du vécu des patientes, peu à peu imposée dans les salles d’accouchement ; elle a réussi à exister et à cohabiter avec le développement de la péridurale, grâce à sa force de travailler sur la conscience et de n’être pas qu’une technique corporelle simple.

Elle tire son originalité de l’implication personnelle des patientes qu’elle sait particulièrement bien mobiliser. Celles-ci doivent s’entraîner pour atteindre leur objectif d’accoucher avec la méthode autrement que dans la pure technicité qui, si elle est importante, doit être tempérée par retour sur ce qui se vit, une liberté et une autonomie redonnée aux femmes et aux couples pour vivre la naissance de façon personnalisée. La sophrologie trouve aujourd’hui, mieux que tout autre méthode, son application dans ce désir des couples de se réinvestir d’un rôle actif dans l’accueil d’un enfant et la construction d’une famille, ainsi que de réfléchir à cet acte de vie qu’est la naissance.

Quels sont les caractéristiques et les atouts de la sophrologie durant la grossesse ?  [...]

Article écrit par le Dr Patrick-André Chéné – Gynécologue-Accoucheur & Sophrologue – Directeur de l’Académie de Sophrologie de Paris

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°1 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

Les commentaires sont fermés.