J’accouche avec la sophrologie

L’accouchement est un moment différent de la grossesse ; quoi qu’il se soit passé avant, tout peut être rejoué, parfois dans l’urgence ; la personne, malgré une grossesse sereine, peut avoir à faire face à un accouchement difficile. Les parturientes préparées pendant la grossesse aux techniques de sophrologie peuvent au moment de l’accouchement y avoir recours ; elles trouvent alors un soutien précieux, essentiel.

MEDIAFORMEDICAL/TETRA
MEDIAFORMEDICAL/TETRA

La spécificité de la sophrologie appliquée à l’accouchement réside dans plusieurs éléments : la volonté de s’impliquer et de prendre en main son accouchement ; l’intégration de la méthode (travail conjoint entre le corps et le mental) ; la capacité à activer la conscience.
Se préparer en sophrologie suppose d’acquérir cette capacité de relâchement corporel ; il s’agit de favoriser une prise de conscience sur ce qui se vit en soi par l’accueil des phénomènes tels qu’ils se présentent, sans interprétation, ni jugement. Cette conscience élargie permet de vivre la grossesse dans l’acceptation des inconforts avec un regard centré sur la présence du bébé en construction ; elle favorise l’acceptation totale de la forme et du déroulement de l’accouchement. La sophrologie contribue à l’élaboration d’un véritable projet personnel d’accouchement.

Techniques de sophrologie
Sophronisation de base (SBV) : une des premières techniques apprises lorsque les personnes pratiquent la sophrologie. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°2 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

Article écrit par Patrick-André Chéné, gynécologue-accoucheur, sophrologue