Au secours je craque !

En nous intéressant à certains de nos comportements alimentaires, le docteur Auquier nous fait partager une séance de sophrologie.

Les jours se font gris en ce milieu d’hiver. Et comme chaque année peut-être, ce manque de lumière déclenche à nouveau en vous de vieux démons. Le moral tombe, les pulsions alimentaires remontent.
Vous vous êtes levé le cœur en berne. Vous avez traîné votre journée, sans enthousiasme. Vous avez tant bien que mal géré vos repas, tenté de limiter les portions. Mais en cette fin d’après-midi, il y a comme une espèce d’agacement dans chacun de vos gestes. Vous vous sentez tendu, irritable.
Non, vous ne craquerez pas, il n’est que 17 h. Vous devez aller chercher les enfants à l’école ou finir votre dossier en cours. Vous avez tellement envie de vous permettre un morceau de chocolat, un tout petit morceau, juste pour le goût, juste pour que cette impatience que vous ressentez dans chacun de vos gestes s’apaise.

Mais vous ne devez pas. C’est ce que vous vous êtes promis. C’est la seule solution pour perdre ces foutus kilos qui se sont insidieusement installés au chaud sur les abdominaux. Surtout ne pas craquer ! Mais il est 17 h 15, le repas semble tellement loin ! Et si c’était  juste un petit gâteau sec ? […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°2 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

Article écrit par Marie-André Théron-Auquier, médecin homéopathe, acupuncteur, micro-nutritionniste, sophrologue